Les décibels

On reparle encore ici des 'Bell telephon laboratories'. Les ingénieurs de Bell avaient besoin d'une métrique fiable pour développer leurs nouveaux appareils téléphoniques. Ils ont donc créé le décibel, soit un dixième de Bel - nommé en l'honneur de leur vénérable patron Alexender Graham Bell.

L'oreille humaine n'est pas directement sensible aux variations de pression mais plutôt aux variation de puissance de la pression efficace. De plus, l'échelle de perception est une échelle logarithmique. On calcule le niveau de pression en décibel selon la formule suivante:



avec Prms , la pression efficace et P0, la pression de référence qui correspond au seuil de perception à 1000 Hz, soit 0.00002 Pa. Une onde acoustique ayant une pression efficace de 1 Pa aura un niveau de 94 dB.

Le coté logarithmique de cette unité ne simplifie pas son maniement. Les acousticiens font parti des rares personnes pour qui 1 + 1 = 4. Pourquoi? Parce qu'à chaque fois qu’on somme des niveaux de décibel de deux sources Lp1 et Lp2, on doit utiliser la formule suivante :



Si une trompette émet un son de 80 dB, 2 trompettes vont émettre un son de 83 dB et 10 trompettes un son de 90 dB.

Maintenant, si on ajoute une onzième trompette aux dix précédentes, le niveau de pression n'augmentera que de 0.4 dB. Cette variation de niveau ne sera pas perceptible par l'oreille humaine. On appelle ca l'effet de masque.



Un écart de 3 dB sera perçu comme une faible variation de la perception sonore et un écart de 10 dB sera perçu comme un doublement du volume sonore.